Malgré quelques épisodes pluvieux, le mois de juillet et la première quinzaine d’août ont été plutôt secs en Gironde. Ces conditions météorologiques ont conduit à une nette diminution des débits à la fois des grands axes et des cours d’eau secondaires. Pour ces derniers, dépourvus de soutien d’étiage et plus vulnérables, de nouvelles mesures d’interdiction des usages s’avèrent nécessaires.

Arrêté préfectoral du 13 août 2019le blog feux de foret

Tous les prélèvements d’eau, déclarés, autorisés, ainsi qu’à usage domestique ou assimilé, prévus par le Code de l’Environnement, effectués par des personnes physiques ou des personnes morales, sont interdits, dans tous les cours d’eau des bassins suivants : l’Andouille, la Barbanne, la Bassanne en amont de la commune de Savignac, le Chalaure, le Chenal du Gua, le Chenal de Talais, la Durèze, l’Engranne, le Gaillardon (Grand Estey), la Gamage, la Gravouse, la Jalle de Castelnau, le Lary, la Laurence, la Laurina ( le Moulinat), le Lavié, la Lidoire, le Lisos, le Meudon, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau du Brion, le ruisseau de Colinet, le ruisseau de la Grave, le ruisseau des Sandaux, le ruisseau de la Virvée en l’amont du Pont des Planquettes, le Seignal, la Soulège et le Tursan.

Sont soumis aux dispositions du présent article les prélèvements temporaires ou permanents opérés dans les cours d’eau précités ainsi que

  • dans les canaux ou plans d’eau qu’ils alimentent
  • dans les trous d’eau, réserves ou puits en communication hydraulique directe avec ces cours d’eau
  • dans les trous d’eau, eaux closes et puits, situés à moins de 100 m du lit mineur
  • dans les sources ou réserves alimentées en permanence par une source, situées dans leur bassin versant respectif.

Sont exclus les prélèvements opérés

  • dans une réserve d’irrigation à remplissage hivernal, dans une réserve d’irrigation dur cours d’eau à condition de respecter le débit réservé
  • pour l’adduction d’eau potable, l’abreuvement des animaux, dans la limite du respect du débit réservé nécessaire à la préservation des milieux aquatiques et au maintien du débit de salubrité
  • pour les besoins de la sécurité civile, de santé publique, de défense contre les incendies
  • pour les activités professionnelles de maraîchage, d’horticulture…

Le présent arrêté abroge et remplace l’arrêté du 26 juillet 2019. Il entre en vigiurdès notification et jusqu’au jeudi 31 octobre 2019 minuit

En savoir plus: arrete-prefectoral-eau.pdf (438 téléchargements)